RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER

Assemblée générale annuelle
La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants rend hommage à des porte-paroles du monde de l'éducation, à des enseignantes et enseignants, et à une organisation nationale qui se consacre à l'alphabétisation



Le lundi 17 juillet 2017

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) est heureuse de présenter les lauréates et lauréats du Prix de reconnaissance des aînées et aînés autochtones, du Prix du mérite exceptionnel en éducation autochtone, du Prix de promotion de l'éducation publique et du Prix spécial à l'occasion de son Assemblée générale annuelle qui se tient à l'Hôtel Marriott Ottawa.

Le Prix de reconnaissance des aînées et aînés autochtones de la FCE est décerné à Garry Robson, poète, conteur, conseiller de longue date en sensibilisation aux cultures autochtones et maintenant retraité. Membre du clan de la tortue de la Première Nation anichinabée de Peguis (Manitoba), Garry Robson a pendant 28 ans parcouru le Manitoba et l'ensemble du Canada pour faire des présentations aux élèves, aux parents, aux éducatrices et éducateurs, aux responsables de l'administration et aux représentantes et représentants des ministères et des organismes communautaires. Il est aussi intervenu des dizaines de fois, en sa qualité d'aîné et de conseiller, dans l'élaboration de politiques et de programmes d'études, en plus d'avoir écrit d'innombrables poèmes. Sa candidature a été proposée par la Manitoba Teachers' Society qui a souligné le merveilleux don que possède le conteur de dire tout en douceur et en délicatesse la vérité sur l'histoire.

La lauréate du Prix du mérite exceptionnel en éducation autochtone de la FCE est Debbie White, dont la candidature a été proposée par la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO). Tout au long de sa carrière, Debbie White a travaillé comme éducatrice à l'élémentaire et comme défenseuse de l'éducation des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Elle s'est faite l'écho de résolutions et de recommandations, et a siégé à une multitude de comités de la FEEO, de la FCE et de la section locale des enseignantes et enseignants de l'élémentaire de Peel. Elle a fait partie d'équipes qui ont conçu et animé des ateliers, organisé des groupes de concertation d'élèves et mis de l'avant des initiatives scolaires comme Le Rêve de Shannen.

Le Prix de promotion de l'éducation publique de la FCE est décerné au Collège Frontière, le plus ancien établissement d'alphabétisation du Canada. Depuis 1899, il offre toute une gamme de programmes afin d'aider les personnes de tous âges sur la voie de l'alphabétisation. Il fait aussi de la recherche sur l'alphabétisation et fournit des ressources en ligne aux élèves, aux parents et au personnel enseignant. L'Ontario English Catholic Teachers' Association a proposé la candidature du Collège Frontière parce qu'il « s'efforce depuis longtemps d'améliorer les niveaux d'alphabétisation dans les communautés autochtones du Canada et contribue aussi grandement à l'éducation publique en général dans notre pays ».

La FCE décerne un Prix spécial à Carol Henderson, dont la candidature a été proposée par l'Alberta Teachers' Association (ATA). Présidente sortante de l'ATA, Carol Henderson a exercé deux mandats de présidente de l'Association tout en luttant courageusement contre la leucémie lymphoblastique. Ancienne enseignante à l'élémentaire et enseignante spécialiste de musique, elle a aussi été vice-présidente provinciale de l'ATA et représentante du district de Calgary. Elle a siégé au Conseil d'administration de la FCE, au Comité consultatif de la Faculté d'éducation de l'Université de Calgary et à plusieurs comités de l'ATA.

Enfin, la FCE décerne également un Prix spécial à Susan Swackhammer, première vice-présidente de la FEEO. Dans sa lettre de mise en candidature, la FEEO décrit Susan Swackhammer comme une « intrépide défenseuse des droits des femmes ». En 1988, la lauréate, alors présidente de la section locale des enseignantes et enseignants de Brant, a dirigé la première grève jamais menée par des enseignantes et enseignants suppléants au Canada. Elle a joué un rôle déterminant dans la création de la FEEO et l'élaboration de ses structures de gouvernance, et a représenté la Fédération notamment à Queen's Park, à la FCE, au Conseil d'administration de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'Ontario, et au Congrès mondial de l'Internationale de l'Éducation.

 
             

Adresse http://www.ameqenligne.com/detail_news.php?ID=648276
RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Suivez-nous sur les médias sociaux
Nouvelles les plus consultées