RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER

L'Université Laval et Université Côte d'Azur s'unissent pour améliorer la formation en santé des femmes



Le vendredi 13 octobre 2017

L'Université Laval et Université Côte d'Azur, en France, joignent leurs forces et présentent la Chaire de leadership en enseignement en santé des femmes. Il s'agit de la seconde chaire créée grâce à un accord-cadre privilégié établi entre les deux universités. Cette nouvelle entité conjointe, qui réunira des experts de différents domaines, dont la gynécologie, l'obstétrique et l'urologie, aspire à devenir un pôle d'excellence en santé des femmes. Le programme de la Chaire mettra l'accent sur la pédagogie et la formation, dans une perspective internationale et francophone.

La nouvelle chaire vise à accroître la connaissance et la compréhension de la santé des femmes et de leurs besoins, en plus de développer et de parfaire une approche globale et interdisciplinaire. Les travaux porteront sur trois axes prioritaires de développement en santé des femmes : l'organisation et le développement des soins et de l'expertise, la santé comme facteur d'épanouissement ainsi que les approches sociétales et préventives.

« La naissance de cette chaire de leadership en enseignement en santé des femmes constitue le tome 2 de l'entente globale entre l'Université Laval et Université Côte d'Azur. Elle montre une nouvelle fois la volonté de nos établissements de rassembler et de partager leurs ressources et leurs expertises pour répondre à cet enjeu scientifique et sociétal qu'est celui de la santé des femmes », a déclaré le président de Université Côte d'Azur, Jean-Marc Gambaudo.

« Créer avec notre partenaire, Université Côte d'Azur, une chaire en enseignement qui se consacre pleinement aux besoins des femmes constitue la meilleure stratégie pour influencer nos programmes de formation et outiller tous les acteurs impliqués, autant les professionnels de la santé que les enseignants et les étudiants qui évoluent au sein de nos établissements d'enseignement. Développer la formation et améliorer la qualité des soins de santé des femmes aura une incidence directe sur la santé des populations et de la société », a affirmé le vice-recteur aux affaires externes, à l'international et à la santé de l'Université Laval, Rénald Bergeron.

Les deux universités investiront au total la somme de 645 000 $, sur une période de cinq ans, pour réaliser ce projet qui sera consacré à la création d'outils pédagogiques innovants favorisant une approche interdisciplinaire de la santé des femmes, à la formation à distance et au transfert des connaissances.

Geneviève Nadeau, urologue au CHU de Québec - Université Laval et à l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec et professeure de clinique à la Faculté de médecine de l'Université Laval, et Mathieu Lebœuf, gynécologue-obstétricien au CHU de Québec - Université Laval et professeur à la Faculté de médecine de l'Université Laval, seront les cotitulaires de la Chaire et travailleront en collaboration avec Jérôme Delotte, gynéco-obstétricien et professeur à la Faculté de médecine de Université Côte d'Azur.

Le maillage de leurs expertises permettra notamment de développer des outils pédagogiques innovants dans plusieurs domaines, soit :

  • santé pelvienne périnéale pré et post-partum et chez la femme ménopausée;
  • contraception et éducation sexuelle des adolescentes;
  • apprentissage de l'examen physique uro-gynécologique;
  • avortement;
  • infertilité;
  • endométriose;
  • chirurgie gynécologique;
  • obésité et autonomisation des femmes;
  • incontinence urinaire;
  • programmes de formation et de prévention dans le domaine des fistules obstétricales dans les pays émergents.

« Redonner une qualité de vie à celles aux prises avec différents problèmes de santé   comme l'incontinence urinaire ou des mutilations génitales prévenir des grossesses non désirées et parfois risquées pour la santé de la mère et de l'enfant ainsi que sensibiliser les femmes à la santé sexuelle à différentes phases de leur vie font partie des objectifs qui nous interpellent et sur lesquels seront orientés les travaux de la Chaire », a énoncé la professeure Geneviève Nadeau.

« Promouvoir la santé des femmes auprès de la population générale et de la communauté médicale fait également partie des objectifs de la Chaire. Une meilleure compréhension de la santé des femmes associée à une pédagogie de l'excellence favorisera la meilleure qualité possible de soins en réponse aux besoins prioritaires de santé identifiés », a ajouté le professeur Jérôme Delotte. 

« Nos approches seront développées autour de l'interdisciplinarité, pour inclure les infirmières, les sages-femmes et les physiothérapeutes, et des liens avec la communauté non universitaire. Les nombreux besoins psychologiques et sociaux associés à la santé globale de la personne exigent la collaboration de différents membres professionnels pour répondre efficacement aux besoins, tant individuels que collectifs », a mentionné le professeur Mathieu Lebœuf.

L'inauguration de la Chaire de leadership en enseignement sur la santé des femmes s'est déroulée à Université Côté d'Azur, à Nice, en présence notamment du vice-recteur aux affaires externes, à l'international et à la santé de l'Université Laval, Rénald Bergeron, de la vice-doyenne à la pédagogie et au développement professionnel continu de la Faculté de médecine de l'Université Laval, Lucie Rochefort et du professeur Mathieu Lebœuf.

 
             

Adresse http://www.ameqenligne.com/detail_news.php?ID=660746
RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Suivez-nous sur les médias sociaux
Nouvelles les plus consultées
Cliquez ici pour essayer la nouvelle version de votre réseau d'information AMEQ en ligne.